Qui suis-je ?

Je m’appelle Lorine, j’ai 28 ans et quand je ne voyage pas j’habite à Paris.

Documentariste,

Je suis d’abord documentariste de formation. Je poursuis une activité de réalisatrice de documentaire, notamment sonore.

Avec mes camarades de master, nous avons fondé le collectif de jeunes cinéastes, Lundi Soir, né de l’envie de créer, de défendre et de partager un cinéma documentaire singulier et engagé. Laboratoire et communauté ouverte de professionnels passionnés, nous favorisons l’émergence d’expressions plurielles au travers d’ateliers d’écriture, d’initiation à l’image, d’accompagnement à la production et à la réalisation, de projections et de rencontres.

et enseignante !

Depuis septembre 2016 je suis également professeur des écoles. Cette autre vocation, que j’ai nourrie au contact des enfants, participe de la même démarche : transmettre et ouvrir des fenêtres de possible. Comme avec le documentaire, il s’agit d’aller à la rencontre d’autres vies que la mienne et d’explorer le monde par ce biais. S’enrichir les uns des autres, susciter l’envie d’apprendre et éveiller une curiosité mutuelle sur notre environnement. 

En tant qu’enseignante contractuelle, j’ai commencé sans formation aucune, plongée dans le grand bain d’une salle de classe de 28 enfants dynamiques et attachants. Il m’a fallu provoquer les rencontres et aller observer d’autres pratiques pédagogiques. Après quelques semaines j’ai attrapé le virus. Le virus du pédagogue, toujours en recherche constante de la meilleure posture, où l’on est à la fois conteur, clown, explorateur, scientifique, où l’on fait du théâtre tous les jours pour donner aux enfants le goût de la lecture et où chaque journée est différente de la veille. Où comment l’on apprend à faire grandir les enfants, grâce à une posture bienveillante et où l’on grandit avec eux autour de belles valeurs.

Après deux ans en classe, avec des CE1 et des maternelles, je décide de partir à la rencontre d’autres enseignants pour nourrir ma vocation et les interroger sur ce qui les anime au quotidien. L’école au pluriel est né !